A venir à La Fabrique à Paroles – 2 rue de Run Baëlan à Paimpol

 

Vendredi 20 septembre à 19h – « Le Tempo des flâneurs » avec Laurence Maillard et Morgan Touzé

C’est un jeu de danse, de lumière et de sons dans une installation de fil de fer, et papier.

Tout un univers subtil et aérien mis en ombre à la lampe de poche par Laurence Maillard, et en sons par Morgan Touzé à la voix et à la harpe .

Il est un temps, pour le public, de venir faire l’expérience de l’état d’apesanteur, de tester le ralenti, d’installer la rêverie.

Suite au spectacle nous pourrons prendre le temps de discuter avec les artistes autour d’un verre et ainsi recueillir vos ressentis.

Réservation conseillée Participation libre

 

Et plus tard

Vendredi 4 octobre 20h30 – Le Théâtre d’un Haut présente GRAMERCY PARK HOTEL

« Gramercy Park Hotel » ou les souvenirs d’un vieil homme qui font ressurgir du passé les amours d’antan.

Un duo narration guitare en plein cœur de l’ambiance noctambule de New York des années 70.

Un travail où il est conservé une part importante d’improvisation dans la relation scénique et d’interprétation entre le comédien et le guitariste,

improvisation construite à partir d’une écoute «émotionnelle» de l’instant présent entre les deux protagonistes et le public.

La qualité d’écriture de Laurent Gaudé, sa façon d’aborder des sujets contemporains avec une langue si pure, si belle, avec toujours cette interrogation en toile de fonds : Qu’est ce qui fait qu’on avance. Pourquoi est-on en vie ?

Laurent Gaudé nous entraîne dans un New York des années 1970 et suivantes, un New York toujours en pleine mutation, toujours en éveil, toujours plus moderne et toujours séduisant.

Les hommes vieillissent et meurent, New York demeure, éternellement jeune et lumineux

Un récit bouleversant où l’émotion prend à la gorge très vite et où l’on s’interroge sur son passé : les regrets sont-ils les pires souvenirs dans la vie d’un être humain?

Mise en scène : Yves Catho – Comédien : Yves Catho – Guitariste : Jean Thiberville

 

 

Dimanche 6 octobre de 10h30 à 16h30 – L’association La Fourmi.e accueille les caravanes sonores à Trémargat dans le cadre de CHAMP D’EXPRESSION

Les caravanes sonores de Paimpol se rencontrent à Champ d’expression à Trémargat. Avec la caravane LA RÉCOLTE de « L’image qui parle » et la caravane de Mattieu Delaunay plasticien sonore en résidence à l’Abbaye de Beauport.

Écoute de créations sonores et visuelles dans chaque caravane. Rencontres, échanges et partages autour des projets artistiques.

Une 3e caravane diffusera un film documentaire réalisé à la ferme de Kergalaon à Plougonver. Film produit dans le cadre du projet « de la terre dans les oreilles » de L’image qui Parle. Réalisation Vincent Lhoutellier et Tiphany Salza.

Toutes les infos sur le site de Champ d’expression

 

La Récolte aux Noctambals de Plouézec – juil 2019

 

Mardi 15 octobre – Projection du film « Rue de l’Utopie » en présence

de Joriane Zadoya réalisatrice

19h30 – auberge espagnole en présence de la réalisatrice

20h30 – projection du film

Ils sont treize adultes et neuf enfants engagés dans une aventure qui doit durer . « Habiter ensemble et chacun chez soi ». L’enjeu est fort. Entre jours paisibles et flambées de dissensions, ils s’inventent au quotidien dans l’habitat participatif. Le pragmatisme se heurte à l’utopie, l’individualisme à la coopération. L’entreprise ne tiendra que si le groupe reste lié. Mais que de décisions à prendre, d’obstacles à surmonter !

A la croisée de l’intime, du politique, du poétique, le film « Rue de l’utopie » nous invite à actualiser nos questionnements sur la propriété, l’écologie, la coopération, la transmission …

Entrée dans la limite des places disponibles

Participation libre

Samedi 9 novembre à 20h30 – La Fuena // concert de Juan-Manuel Vasquez – chant populaire latino-américain

Juan Manuel Vasquez au chant et à la guitare. né à Buenos Aires en Argentine, formé au conservatoire supérieur de Musique « Manuel de Falla », il est chanteur et guitariste.

S’il s’est d’abord dédié au Tango, il interprète aujourd’hui l’oeuvre de grands auteurs populaires latino-américains. Vibrations d’une voix puissante et chaleureuse au son d’une guitare expressive; son répertoire poétique navigue de l’Argentine à l’Uruguay, du Brésil au Chili.

Juan-Manuel Vasquez revient avec des nouvelles compositions à La Fabrique à Paroles, où le public avait été conquis.

Réservation fortement conseillée par mail : contact@limagequiparle.org

Participation libre

 

 

En novembre – 3 films documentaires dans le cadre du mois du film documentaire

avec le soutien du Conseil départemental des Côtes d’Armor et de la coordination départementale de l’Association Ty Films

programmation du groupe de sélection de l’image qui parle – bientôt toutes les dates

 

Ni d’Ève, ni d’Adam – Une histoire intersexe

Un film réalisé par : Floriane Devigne

« Je rêve parfois que je n’ai plus ni hanches, ni fesses, ni jambes. Ma folie ne va pas jusque-là. Il n’y a que le milieu qui m’encombre, son inutilité me glace. » Comment vit-on avec un sexe qui a été décidé, opéré pour le conformer aux normes dès la naissance ? Comment se construit-on avec cette différence ? Une réflexion sur la manière dont les personnes intersexuées cherchent à se réapproprier leur corps et à construire leur identité, sur ce que nos sociétés occidentales sont prêtes à faire au nom des normes sociales et ce que signifie être un homme, une femme ou un peu des deux…

Production : CFRT Productions

France, Suisse 2018

58 minutes, VF

Le Grand bal

Un film réalisé par : Laetitia Carton

C’est l’histoire d’un bal. D’un grand bal. Chaque été, plus de deux mille personnes affluent de toute l’Europe dans un coin de campagne française. Pendant 7 jours et 8 nuits, ils dansent encore et encore, perdent la notion du temps, bravent leurs fatigues et leurs corps. Ça tourne, ça rit, ça virevolte, ça pleure, ça chante. Et la vie pulse.

Production : SaNoSi Productions
France 2018
99 minutes, VF

L’Epoque

Un film réalisé par : Matthieu Bareyre

Du Paris de l’après-Charlie aux élections présidentielles ; une traversée nocturne aux côtés de jeunes qui ne dorment pas : leurs rêves, leurs cauchemars, l’ivresse, la douceur, l’ennui, les larmes, la teuf, le taf, les terrasses, les vitrines, les pavés, les parents, le désir, l’avenir, l’amnésie, 2015, 2016, 2017 : l’époque.

Production : Artisans du film, Alter Ego Production, ADF l’Atelier
France 2018
90 minutes, VF

 

Sortie de création – Kutna Horà – en novembre bientôt la date

« 1 femme, 2 hommes. »

Au dessus d’eux la foule défile bruyante sur le Ramblas, la nuit s’étiole dans le claquement des pétards, les relents de churros et les sonos criardes. La lumière des halogènes projette une ombre massive jusqu’au rivage. C’est là qu’ils sont, assis dans les rochers.

Ils attendent.

Plus tard, les projos sont éteints, la promenade déserte, seule la Lune déverse sur la plage sa pale clarté. Ils demeurent silencieux.

Sur leurs jambes nues passent des ombres incertaines, des crevettes ou bien les tentacules de quelques anémones. Leurs mains se frôlent, cherchent sur la paroi humide de la roche, parmi les algues et les berniques, un appui, une anfractuosité qui leur permettrait de se maintenir, de ne pas être ballottés, emportés par le ressac. L’eau n’est pas si froide et puis ici, aucune voiture ne pourra les renverser.

1 femme, 2 hommes.

Ils attendent… Les lumières scintilleront sur l’horizon… Les signaux de l’archipel…

KUTNÁ HORA !!! »


Claire Lhostis : guitare électrique, trompette, chœurs

Jean-Philippe Le Rhun : sampler, guitare midi, bol taoïste

Neil Ujuonnal : textes, chant