A venir à La Fabrique à Paroles – 2 rue de Run Baëlan à Paimpol

Mardi 16 octobre à 20h30 – projection du film documentaire « Sur la route d’EXARCHEIA » d’Eloïse Lebourg – récit d’un Convoi Solidaire en UTOPIE

Petite info du groupe de programmation des films documentaires : « Cette année, pas de thématique, mais plutôt une envie de vous proposer des films positifs et engagés, qui font du bien tout en nous remuant. Des films qui donnent envie d’agir et ne pas rester avec un sentiment d’impuissance face à une actualité qui nous met la tête à l’envers. »

Cathy, Lorène, Claude, Guy, Alain du comité de programmation des films documentaires

« Sur la route d’Exarcheia »

« En mars 2017, un convoi solidaire de 26 fourgons débarque dans un quartier d’Athènes, Exarcheïa. Il vient apporter un soutien matériel, politique et financier aux collectifs grecs et aux réfugiés bloqués à la frontière. Initiatives personnelles,  engagement militant, réactions collectives ou particulières face aux dénuement des migrants, la caméra révèle ces actions minimes, ces « presque rien » qui font si peur aux médias et aux tenants du pouvoir. Une ode à la solidarité. »

Lorène

 

Eloïse Lebourg réalise là son 6ème film. Après Plume de Bitume qui raconte ses ateliers d’écriture au collectif Pauvreté-Précarité et son immersion dans le quotidien des gens de la rue, elle a signé une enquête sur la réouverture des mines den France, et les désastres écologiques et sanitaires que cela provoque. Elle est l’une des spécialiste de la question des lanceurs d’alerte en France.

Journaliste engagée, elle a créé son propre média Mediacoop, une coopérative indépendante et participative, afin de relayer les alternatives citoyennes mais aussi les luttes sociales et environnementales.

participation libre 

 


Vendredi 19 octobre à 20h30 – Conférence / débat avec Laurent Mauduit

Laurent Mauduit est un écrivain et journaliste d’investigation français spécialisé dans les affaires économiques, et la politique économique et sociale. Il travaille dans le journal en ligne Mediapart dont il est l’un des cofondateurs.

« De quoi Macron est-il le nom ? De la prise du pouvoir par la haute fonction publique, nous répond Laurent Mauduit dans « La Caste ». Un ouvrage passionnant qui la met en perspective historique, comme dernier avatar du bonapartisme, et montre en quoi ce vieil autoritarisme met en danger la République et ses valeurs démocratiques et sociales. Nous en discuterons avec l’auteur au cours d’un débat animé par Alain Le Guyader ».

Participation libre

Réservation conseillée auprès d’Anne-Marie au 06 82 20 18 53

 


Samedi 20 octobre de 10h à 12h30 – Chorale du monde

Cette année c’est chorale!

Venez chanter autour d’un répertoire varié : blues, africains, chants de l’Est…

Les prochains rdv : 24 Novembre et 15 Décembre

Emmanuelle Le Diuzet est chanteuse et professeur de chant spécialisé sur le chant percussif

Elle travaille avec les rythmes percussions et accompagnent à travers la pédagogie « Martenot » proche de Montessori et Freinet.

Le début de cours débute par un temps de relaxation accompagné à la voix (Prévoir un tapis de sol) au tambour ou n’goni avant de se mettre en rythme tout en chantant.La transmission est orale.

Présentation public en fin d’année scolaire

Contact : 06 87 88 33 79

Tarif : 15 €

 


Dimanche 21 octobre à 16h – Causerie « Le Sillon du Talbert : une histoire recommencée » avec Guy Prigen

Guy Prigent, membre du Conseil de gestion de la Réserve naturelle régionale du Sillon de Ttalbert propose une causerie sur l’histoire du Sillon de Talbert depuis sa genèse après la dernière glaciation et la remontée du niveau de la mer il y a 15 000 ans.

Il évoquera à partir d’un diaporama et d’images inédites, son évolution géomorphologique, la mise en place des premiers enrochements, les nouvelles brèches et les études encours. L’ethnologue du littoral racontera également les usages présents et passés du Sillon, à partir de témoignages, la mise en réserve naturelle de ses espaces naturels, les oiseaux et les plantes endémiques su Sillon.

Participation libre

Réservation conseillée auprès de Pascale au 0613421174

 


Mardi 6 novembre – Performance et Projection du film « C’est assez bien d’être fou » d’Antoine Page

De 16h à 20h – Performance de Averi Graffiti – Artiste 

Entre 16h et 20h, vous pourrez découvrir la réalisation d’une œuvre sur le mur de La Fabrique à Paroles.

Découvrez son univers en cliquant ici

 

A 20h30 – Projection « C’est assez bien d’être fou »

Coup de coeur de Claude du groupe de programmation de L’image qui Parle

Un cinéaste et un jeune street artiste nous embarque dans leur vieux camion pour un long périple, direction Vladivostok… ce superbe voyage à travers la Russie est ponctué de pauses artistiques de Bilal Berreni, au gré de la route, des pannes et des rencontres.
Le proverbe « l’important n’est pas tant le but que le chemin » colle totalement avec l’état d’esprit des deux artistes voyageurs. Un film qui donne envie de prendre la route. Claude

Au volant d’un vieux camion des années 1970, Bilal, street artiste, et antoine, réalisateur, se sont lancés dans un voyage de plusieurs mois jusqu’aux confins de la Sibérie.
Au fil des pannes du camion et des rencontres avec les habitants s’improvise une aventure qui les mènera des montagnes des Carpates au cimetière de bateaux de la mer d’aral, d’odessa à vladivostok.
Un voyage artistique, alternant dessins et vidéo, entre road-movie et conte documentaire.

Participaiton libre

site du film

 

Mardi 13 novembre 2016 – Projection du film « J’ai dit oui au monologue du vagin » suivie d’une rencontre avec la réalisatrice Ilse Tempelaar

Coup de coeur de Cathy du groupe de programmation de L’image qui Parle

« j’ai dit oui au monologue du vagin ». Pas facile de parler de sexualité féminine. Ces femmes bretonnes m’ont touché car elles ont osé à travers la lecture d’un texte des monologues du vagin abordé leur intimité. Non seulement actrice d’un moment, elles nous confient des émotions, des souvenirs mais elles nous bousculent par leur sincérité et leur besoin de dire de parler de ce sujet encore bien souvent tabou. Les échanges sont émouvants parfois drôles et si intimes que nous en ressortons libérées et plus fortes. A voir seule ou accompagnée sans modération. Cathy

Ce documentaire s’appuie sur l’œuvre de la féministe Eve Ensler comme une porte d’entrée littéraire pour parler de sexualité et déclencher l’expression d’un ressenti intime de la part de femmes qui pourraient être vous… ou moi. Celles que le film va nous faire découvrir habitent en Bretagne. Elles ont toutes vécu l’expérience de lire sur scène un texte des Monologues du Vagin. Être actrice, porter les mots de quelqu’un d’autre, les a libérées. Au-delà du spectacle, elles ont accepté de se placer sur le terrain de leur vie personnelle et de confier des émotions, des souvenirs, des fantasmes et des angoisses parfois, sans masque ni faux-semblant. Après cette expérience, elles ne sont plus tout à fait les mêmes. C’est ce changement qu’elles vont nous faire partager et qui fera film.

participation libre

 

Mardi 20 novembre 2016 – projection du film « Les Débatteurs » suivie d’une rencontre avec Julie Chauvin réalisatrice

Coup de coeur du groupe de programmation de L’image qui Parle

Les Débatteurs:  » J’ai appris à oser prendre la parole. Avant je bégayais et j’avais peur. Voila ce que dit Sarah élève de 3è après avoir participé durant une année scolaire à un club de débat dans son collège. Réjouissant de suivre l’évolution de ces ados, leur sincérité , leur vitalité, le désir qu’ils expriment à l’apprentissage du pouvoir des mots. Beaucoup de tendresse et de respect chez la réalisatrice qui nous plonge dans l’intimité de ces collégiens confrontant leur avis et leur doute. Un doc qui nous montre une belle leçon de courage et de tolérance. A déguster pour avoir des étoiles dans les yeux. Cathy

Fatou, Zouhoudi, Assia, Gabriel… ont 14 ans et habitent dans la cité du Bois l’Abbé à Champigny-sur-Marne. Ils ont décidé de former un club-débat pour aborder des sujets qui leur tiennent à cœur comme l’égalité des sexes, l’immigration ou le vote : des sujets de société qui les concernent directement mais sur lesquels on leur demande ra- rement leur avis. Nous les filmons pendant un an au sein de l’arène démocratique qu’ils ont aménagée, de leurs timides débuts au débat final à l’Assemblée nationale. Ils découvrent une liberté de pensée et d’expression inédite, et apprennent à écouter et respecter la parole de l’autre. Ce que chacun d’eux met en jeu ici, c’est son identité et ses opinions en construction, son rapport au monde et sa volonté de faire entendre sa voix.

participation libre

Toutes les projections et rencontres sont organisées avec le soutien du Conseil départemental des Côtes d’Armor et la coordination départementale de l’Association Ty Films


Dimanche 18 novembre à 16h – Concert du « Duo Dulce fabula » avec Isabelle Diverchy au chant et Roger Eon à la guitare

Réunis par leur prédilection pour les musiques de l’intime, la chanteuse Isabelle Diverchy et le guitariste Roger Éon proposent un programme consacré à deux éminents compositeurs anglais : John Dowland (1563-1626) et Benjamin Britten (1913-1976).

Britten avait un amour profond de l’art de John Dowland. Comme lui, il était sensible à la fuite du temps et à la fragilité de l’existence et de la personne humaine. Profondément émus par leurs voix singulières, par la délicatesse et par l’écho de leurs œuvres, les deux interprètes ont choisi quelques pièces du compositeur de la Renaissance anglaise extraites des trois Books of Songs pour servir d’écrin et créer un dialogue fructueux avec les œuvres de son compatriote et benjamin.

Participation libre

Réservation conseillée


Samedi 1er décembre à 20h30 – Concert à l’occasion du nouvel album de Dominique Babilotte « La promesse du baiser ». Il sera accompagné de Philippe Turbin

« Il peut arriver que vous trouviez le monde cacophonique et un peu p’tit. Vous avez besoin d’airs et de paroles, vous préférez les grandes promesses aux petites réalités, vous voulez un baiser ?

Suivez les traces d’un chanteur poète qui va chercher des bouts de vies ici et là pour en faire des assemblages improbables. Rien n’est ni droit ni carré. Il empile des bonheurs, des émotions et des douleurs. On croirait que c’es en vrac. Avec des raccourcis, des arrêts sur image. Le plus souvent, il met de la lumière dans les coions sombres, et de la couleur dans la grisouille. Mais quand il voit de la merde, il dit que c’es de la merde, sauf qu’il le dit mieux. » – extrait texte de Jacques Quiniou

Participation libre

Réservation conseillée

 


Samedi 8 décembre à 18h – soirée spéciale avec la Cie Herborescence

 


Vendredi 14 décembre à 18h – inauguration de la « RéCOLTE » à La Sirène de Paimpol

Nous sommes 5. 

Tiphany Salza, Vincent Lhoutelier, Fred Lépinay, Nelly Sabbagh et Patricia Le Calvez,

Nous évoluons sur un territoire. 

Nous y faisons des POMs : Petits Objets Multimédias.

Ca veut simplement dire qu’on filme, qu’on dessine, qu’on photographie… 

Ca veut dire qu’on peut (ou pas) mélanger tout ça… 

C’est du collectage.

L’image qui Parle est rigoureusement préoccupée par le comment. 

Comment partager vraiment et simplement ? 

Comment décloisonner les entre-soi ? 

Comment faire entendre des mots peu audibles ? 

Comment échanger avec ceux qui n’ont jamais franchi les portes de lieux de diffusion ? 

Pour toutes ces raisons les POMs seront sur internet. 

Qu’on se rassure, il y aura des projections, des expos, du partage, des coups à boire, bien sûr. 

Mais il y aura aussi un espace virtuel, un espace intime. 

Un espace ou chacun peut aller prendre le temps, où et quand il le veut. 

Nous créons donc une plateforme web dédiée au collectage, répondant au jolie nom de « LA RéCOLTE » 

Il y aura une carte, il n’y aura plus qu’à cliquer sur un lieu pour y goûter un POM.

Nous vous proposons de venir découvrir les premières POMs

gratuit – vernissage

réservation conseillée

 

Ces 5 collecteurs font le premier panier de POMs mais les artistes invités par l’Image qui Parle dans les mois et les années à venir nourriront cette carte qui deviendra de plus en plus dense. 

Et il y aura aussi vos POMs (nous mettons en place la possibilité de soumettre vos collectages et créations en sons et/ou en images)