BAC A SABLE

Collectage de paroles et images

Démarche de L’image qui Parle

Le projet de L’image qui Parle s’est construit autour d’une idée essentielle qui est le souhait que les personnes se rencontrent sur un territoire. Aller à la rencontre des gens. Pour cela, la parole est le moyen essentiel.

D’où l’importance du collectage de paroles qui est le fil conducteur de l’association.

Elle permet la valorisation des territoires ; prendre le temps de construire une rencontre, trouver la manière la plus sensible, la plus respectueuse d’aborder les personnes, raconter une vie, une histoire.

Ce travail autour de la parole, du collectage et de l’image est présent en permanence dans la vie de l’association. C’est son identité.

Le collectage permet d’écouter l’autre, de reconnaître son histoire. La personne est actrice de ce qu’elle raconte et le transmet au collecteur qui se doit de la retranscrire au plus juste. Cette parole est transmise à d’autres par les créations artistiques. C’est un support essentiel à la rencontre, l’échange et c’est l’occasion pour certains d’oser s’exprimer. C’est la conservation d’une mémoire locale.

Toutes ces paroles, ces moments d’échanges permettent la rencontre et débouchent souvent sur un projet collectif de mise en scène, en musique, en film …

C’est l’occasion de s’investir dans un projet, d’être reconnu avec ce que nous sommes, de s’intégrer sur un lieu de vie, de proposer, de partager, voire même de se réaliser par une implication dans le projet.

La phase littoral et estuaire ont été réalisées entre 2014 et 2016.


13 plumes, 2 motos, 1 piano – 1ère phase – Littoral

Film réalisé par Nelly Sabbagh et Lucie Lemaitre de l’association Des Figures

La culture commune de ce territoire s’est construite autour d’un rapport fort des hommes à la mer. Ce projet de développement culturel et social repose sur une réflexion contemporaine de ce rapport à la mer suivant son lieu de vie.

Dans un premier temps, il s’agit de recueillir auprès des habitants du territoire des paroles, des histoires familiales, des récits de vie, qui témoigneront de ce lien à la mer que l’on vive sur le littoral ou dans les terres, que l’on soit jeune ou plus âgé.

Bac à Sable est un projet en 3 phases pour aller à la rencontre des habitants de Paimpol-Goëlo. Ce territoire nous l’avons découpé en 3 zones : le littoral, l’estuaire et le rural.

L’image qui Parle a souhaité travailler pour cette première phase avec Lucie Lemaitre et Nelly Sabbagh de l’association Des Figures.

Depuis mai 2014, elles sont allées à la rencontre avec pour objectif de rentrer en contact avec des jeunes du littoral afin de parler de la mer et qui ils sont avec leur singularité. Rosalie et yaelle élèves en mécanique au Lycée Pierre Loti, Célestin fils et petit-fils de pêcheur, Arthur un amoureux de la pêche au bar… Des personnes très différentes mais qui portent un regard sur le monde, la mer, leur identité..

Tous ces jeunes nous disent vivre une expérience qui leur à permis pour certain de s’ouvrir vers l’extérieur, de se sentir investi, d’être écouter en tant que jeune, de vivre une aventure collective.

Tous disent aussi combien leur rapport à la mer est singulier, familier, familial…. Les interroger sur leur identité, leur culture maritime les renvoie à la question du rapport qu’ils entretiennent avec leur territoire d’habitation. Une telle action a également un impact sur la citoyenneté.

Le film a été conçu, tourné, monté et scénographié entre mai 2014 et février 2015.

affiche sans date 13plumes_2motos_1piano-3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Graines de mémoire/paroles d’estuaire – 2ème phase / Estuaire

Avec Ludovic Souliman – conteur et collecteur de récits de vie

Pour cette deuxième phase, nous avons souhaité travailler avec Ludovic Souliman – artiste conteur, collecteur de récits, auteur et metteur en scène.

Ludovic est allé à la rencontre d’une vingtaine d’habitants autour de l’estuaire pour collecter des paroles. A partir de ces récits il va retranscrire des histoires sous forme de Graines de mémoire.

Le principe : sur une feuille A4, un récit. Cette feuille est pliée en 3 et prendra la forme d’une enveloppe comme une correspondance que nous recevons. Ludovic a écrit 60 graines.

Ces récits permettent un échange, un dialogue entre les gens, une parole individuelle devient collective car on parle d’un souvenir, d’un ressenti, d’une histoire, d’un lieu.

La transmission est importante c’est pourquoi nous avons souhaité que ces paroles puissent être utilisées dans le cadre scolaire.

L’idée est de créer des classes de correspondant de mémoire pour transmettre le vécu des gens d’ici à partir de leur façon de dire, de raconter leurs vies, leurs terres, leurs valeurs, leurs enfances. Les enseignants ont pu faire un travail pédagogique à partir des textes et les élèves ont commencé à collecter la parole dans leur famille.

En parallèle un groupe de lecteurs amateurs rencontrent Ludovic Souliman pour se saisir de ces textes et participer avec les élèves à une restitution sous forme de spectacle.

Dans un second temps, un travail de lecture vivante et théâtralisée a été mené avec les enfants et les lecteurs pour aboutir à un temps fort de paroles et de rencontres à la Sirène de Paimpol.

Ces graines vont ensuite pouvoir être transmises de différentes manières :

Le principe des Graines de mémoire est qu’elles soient transmises par les personnes collectées (à la famille, des amis, des connaissances…), des structures (bibliothèques, cinémas, centre social, cafés…) qui auront été sensibilisés au projet afin qu’ils puissent en parler et ainsi les Graines de mémoire circuleront de la main à la main et partiront sur d’autres territoires sans limitation de temps.

Le groupe de lecteurs pourra aussi tout au long de l’année faire des lectures dans des lieux (cafés, chez l’habitant, écoles,….)

photos prises lors des ateliers avec les élèves de l’école primaire de l’ile de Bréhat, de la classe de 6ème de Monsieur Guern au Collège Chombart de Lauwe de Paimpol et des lecteurs à La Fabrique à Paroles.

Brehat 4 Brehat 2 Brehat 3

 

 

 

 

 

 

 

 

Brehat 1 collège 1 lecteurs 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Capture d’écran 2014-10-06 à 18.02.52 Capture d’écran 2014-10-16 à 17.15.36 OF bac à sable les ados

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Capture d’écran 2016-05-18 à 16.08.31

Laisser un commentaire

  • (Ne sera pas distribué)